Atelier mensuel au café littéraire Parade à Bruxelles

Au petit déjeuner ? Ecriture !   Au réveil notre imaginaire est encore vif, notre créativité en éveil, c’est l’heure idéale pour un petit-déjeuner d’écriture créative ! Le café littéraire Parade à Saint Gilles nous accueille parmi les livres et les coussins. On s’imprègne du lieu, on se reconnecte à soi-même, on commande un thé, un croissant ou... Lire la suite →

Strandvej

Je perçois le murmure de l’eau qui ruisselle le long des aquariums posés au milieu des étagères de la bibliothèque municipale. Middelfart, Fionie, Danemark. Aujourd’hui c’est la rentrée des classes, le ciel est chargé de nuages, il fait autour des 18°c et un léger crachin rafraîchit nos visages. Après avoir déposé les enfants à l’école... Lire la suite →

C’est là

Les rayons de soleil glissent entre les volets bleu délavé de ma chambre sur les hauteurs. La chaleur, déjà, semble épaissir l’air, mais les feuilles de vigne grimpant le long de la tonnelle sur ma petite terrasse me rafraîchissent. Une chaise longue, une table en bois, une vieille chaise. Et là, devant les toits aux... Lire la suite →

« Passion for Creation » en Charente

La Charente au bout du prés est remontée, les vaches brunes meuglent dans les premiers rayons de soleil, elles finissent par s’affaler au milieu des joncs humides. Le tracteur tondeuse du voisin vient de passer, conduit par un garçon d’une quinzaine d’années, le parfum d’herbe coupée envahit le jardin, je reconnais un jeune grenadier et... Lire la suite →

Les possibles

Les soirées mangent le début de la nuit, je ne regarde plus l’heure, j’ai juste l’envie de me fondre dans l’éclatement du rythme quotidien. Oublier le cadre, les obligations. Le soir saupoudre peu à peu de son obscurité, les sandales traînent dans l’entrée, les grains de sable, le ballon orange et le sommeil nu dans... Lire la suite →

Lighthouse hill

Un phare ? Ce point fixe qui s’illumine avec la cadence rassurante d’un cœur qui bat. Et si la lumière en tournant sur elle-même ne revenait pas ? Et si elle se perdait dans le trou noir de la nuit et que l’obscurité recouvrait tout, envahissait mon cou, s’infiltrait en moi ? J’ai la chair de poule. Edward... Lire la suite →

Le cabanon

 Un jour comme tous les autres jours, il ouvrit les yeux. Ce matin-là pourtant les raies de lumières qui filtraient sous le rideau de la chambre n’avaient pas la même texture. Ils ne striaient pas la moquette, ils ondulaient, comme si une brise s’engouffrait dans la pièce. Sur son lit, il se redressa sur un... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑