Les possibles

Les soirées mangent le début de la nuit, je ne regarde plus l’heure, j’ai juste l’envie de me fondre dans l’éclatement du rythme quotidien. Oublier le cadre, les obligations. Le soir saupoudre peu à peu de son obscurité, les sandales traînent dans l’entrée, les grains de sable, le ballon orange et le sommeil nu dans... Lire la suite →

Lighthouse hill

Un phare ? Ce point fixe qui s’illumine avec la cadence rassurante d’un cœur qui bat. Et si la lumière en tournant sur elle-même ne revenait pas ? Et si elle se perdait dans le trou noir de la nuit et que l’obscurité recouvrait tout, envahissait mon cou, s’infiltrait en moi ? J’ai la chair de poule. Edward... Lire la suite →

Le cabanon

 Un jour comme tous les autres jours, il ouvrit les yeux. Ce matin-là pourtant les raies de lumières qui filtraient sous le rideau de la chambre n’avaient pas la même texture. Ils ne striaient pas la moquette, ils ondulaient, comme si une brise s’engouffrait dans la pièce. Sur son lit, il se redressa sur un... Lire la suite →

Glissement

  Le regard baissé sur mes chaussures détrempées et boueuses, il me dit, tu as changé. Je ne te reconnais pas. Je tire la fermeture de mon anorak en plumes, boudinée comme un mouton avant la tonte. Je cherche ses yeux une dernière fois mais il évite mon regard. Au moment d’ouvrir la porte, il... Lire la suite →

Respire

Poudre de curcuma fouettée au lait d’amande, me réchauffer alors que Bruxelles gèle sous moins deux degrés. Pendant des mois j’ai vécu dans l’urgence d’écrire, donnant voix à tous mes personnages. Finir mon roman. Et puis tout à coup je sens que les battements de mon cœur ralentissent, que mon esprit s’apaise. Bientôt l’histoire prendra... Lire la suite →

Ecrire à la Bastide

Stage d'écriture du 21 au 24 mars 2019 entre Nîmes et Avignon « L'écriture, ça arrive comme le vent, c'est nu, c'est de l'encre, c'est l'écrit, et ça passe comme rien d'autre ne passe dans la vie, rien de plus, sauf elle, la vie. » Marguerite Duras, Ecrire. Se lancer dans la fiction, faire naître des personnages... Lire la suite →

« Un jour ils seront là… »

Cette fois les feuilles je les compte à l’œil nu, le vent les a décrochées dans ses rafales enragées de la semaine passée, je me demande comment se sentent les arbres lorsque le ciel s’enroule autour de leur tronc et ne laisse percer aucun souffle de lumière. Mon fils me demande quand nous pourrons aller... Lire la suite →

Eté indien

  Lundi matin, été indien. Dernier round, après j’accepterai l’automne, les arbres nus, les ciels endormis. J’ai hésité entre les sandales et les chaussures de toile, j’ai hésité entre partir aux aurores vers la mer, les yeux des enfants ensommeillés, école buissonnière et grains de sable entre les doigts de pied et vivre un lundi... Lire la suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑