Funambule

Je rêve d’une pilule qu’on pourrait avaler entre deux cafés et qui emmagasinerait huit heures de sommeil. Je pourrais alors m’attabler chaque soir après le coucher des enfants, devant mon ordinateur et mon carnet de notes et écrire toute la nuit. La gestion des interactions chronophages sur les réseaux sociaux et la promotion de mes... Lire la Suite →

La pluie a cessé et le silence est là

Je glisse la clé dans la serrure et en poussant mon vélo vers le couloir, le silence déjà me frappe. Je savais qu’il serait dense mais c’est encore plus étrange que je ne le pensais. Personne. Trois mois de confinement tous ensemble, les allées venues de chacun, les cris, les pas dans les escaliers, les... Lire la Suite →

Journal de confinement – Jour 32

Longs jours d’absence. Mon écriture est allée nourrir d’autres pages, d’autres histoires que celle de mes journées. Elles se ressemblent tant ces journées, elles se succèdent, à ne plus avoir quel jour de la semaine on est, à ne plus avoir l’énergie d’avoir faim, d’avoir sommeil, à ne plus savoir que répondre aux enfants tout... Lire la Suite →

Journal de confinement – Jour 23

Les cloches de l’église sonneront-elles plusieurs fois par jour au mois de juin ? Je me souviens lorsque j’habitais la Corne de l’Afrique, à Djibouti, l’une des choses qui me manquaient le plus était le son des cloches. Le muezzin juste derrière mon oreiller hurlait chaque nuit dans son haut-parleur (celui de notre quartier chantait assez... Lire la Suite →

Journal de confinement – Jour 20

Je parcours le chapitre 7 de la deuxième partie de mon roman en cours en essayant de trouver des synonymes au verbe « regarder ». Il doit apparaitre mille fois dans le récit. Je ne suis plus efficace, je vais prendre une pause. Un homme torse-nu, carrément, pousse un enfant assoupi dans sa poussette, la rue est... Lire la Suite →

Journal de confinement – Jour 16

Deux jours ont filé. Ménage, courses, cuisine, je n’en peux plus de faire la tambouille ! Si seulement une pomme par personne et par jour et l’affaire était dans le sac. Entre les repas de la petite dernière, les nôtres et la vaisselle, la journée se rétrécit comme peau de chagrin. Pourtant non seulement je suis... Lire la Suite →

Journal de confinement – Jour 13

Je la regarde, de loin puis de plus près et j’essaye de comprendre. Qui sont ces jeunes ? Cette photo je l’ai achetée dans une exposition à Paris, l’année dernière sans doute, avant mon accouchement, alors que, le ventre tendu, à peine revenue de notre long séjour danois, je déambulais dans les rues de ma ville... Lire la Suite →

Journal de confinement – Jour 11

Combien de fois ce matin ai-je effacé et réécrit ces phrases ? J’ai recopié un poème de Patti Smith (Glaneurs de rêves, rien que le titre, j’adore !), puis je l’ai trouvé trop long et je l’ai supprimé. Ouvert un livre de Susan Sontag et l’ai refermé. Non. Rien. J’arrache alors une à une les petites peluches... Lire la Suite →

Journal de confinement – Jour 9

Au hasard de ma main ce matin, le livre de Sylvia Plath, Carnets intimes, « je veux retrouver cette voie intermédiaire plus normale que je connaissais autrefois, où mon être arrive à imprégner la substance même du monde : manger, lire, écrire, parler, faire les courses : chaque chose est bonne en soi, et ne se réduit pas... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑